vendredi 13 avril 2018

ANALYSE D’AFFICHE DE PROPAGANDE 1967-1970




L’affiche a été réalisée en janvier 1967, mais on ne connaît pas le dessinateur. Elle a été publiée par l’organe de publication du peuple de Shanghai (上海人民出版社). Les mesures sont de 53 sur 77 centimètres. En haut de l’image, il est écrit en rouge : « opposons-nous à l’économisme ». En plus petit et en noir, il est écrit en dessous : « détruisons la contre-offensive de la classe capitaliste réactionnaire ». Au premier plan, un homme qui semble être un paysan déchire un tract sur lequel est écrit « économisme, Etat providence ». Il porte un brassard rouge sur lequel est écrit « faction rebelle ». Derrière lui, un autre homme en tenue militaire est en train d’écrire le slogan avec de la peinture rouge.

En janvier 1967, la Révolution culturelle lancée par Mao un an plus tôt commençait à dégénérer en lutte entre factions. Les gardes rouges qui sont les jeunes sur lesquels Mao s’est appuyé dès 1966, sont en conflit pour déterminer quelle faction sera la plus maoïste. En 1967, les gardes rouges s’opposent à la ligne incarnée par Deng Xiaoping et Liu Shaoqi, qu’ils qualifient de droitiste. Les « économistes » sont ceux qui se sont élevés contre le Grand Bond en avant et qui ont critiqué les collectivisations à outrance. Ils sont accusés par les gardes rouges de vouloir restaurer le capitalisme en Chine.

L’affiche de propagande a pour objectif de critiquer la ligne des « économistes » et consiste à diviser l’opinion en deux camps clairement antagonistes. La peinture rouge utilisée pour écrire le slogan évoque le sang ou la lutte à mort, qui sera la base de la Révolution culturelle. Le tract déchiré par le personnage au premier plan sert à rappeler qu’il n’existe pas de négociation ou de compromis possible. Le brassard du garde rouge est clairement mis en avant, il est le premier élément visuel identifiable. Il s’agit de valoriser le rôle de la « faction rebelle », qui possède une légitimité politique supérieure au parti communiste lui-même.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.