jeudi 12 avril 2018

ANALYSE D’AFFICHE DE PROPAGANDE 1958-1962



https://chineseposters.net/gallery/e16-340.php

Cette affiche a été réalisée en février 1959 par Jiang Mi et a été publiée par l’organe de publication du peuple de Chongqing (重庆人民出版社). Il s’agit d’une affiche de 53 sur 77 centimètres, sur laquelle figure un dessin et une phrase au bas de l’affiche. En haut de l’image on voit un dragon et un phénix qui se font face dans une posture imposante. Le dragon à gauche est rouge et sort de ce qui semble être un haut fourneau. Il y a des flammes et une vive couleur rouge. Le phénix est jaune et semble fait de blé. Au dessous, il y a un homme et une femme qui tiennent dans leurs mains un haut fourneau rouge et un fagot de blé. Ils sont habillés en tenue traditionnelle et semblent être des paysans. En arrière plan, on distingue un paysage industriel avec de la fumée sous un ciel bleu, ainsi qu’un point d’eau sur lequel un barrage a été construit. En bas et à droite du dessin, il est écrit en rouge : « la prospérité apportée par le dragon et le phénix ».

En février 1959, les effets négatifs du Grand Bond en avant commencent à apparaître véritablement. La Chine s’est lancée en 1958 dans un programme intensif de collectivisation. L’objectif était de dépasser l’aide des soviétiques et de « s’appuyer sur ses propres forces ». Selon Mao, la Chine devait pouvoir dépasser l’Angleterre dans la production d’acier en moins de 15 ans et devenir en même temps une grande puissance agricole. Pour cela, les coopératives agricoles ont été regroupées dans des ensembles appelés les communes populaires. Celles-ci devaient être autosuffisantes, y compris dans la production industrielle. Dès 1958, les résultats de cette politique se sont révélés désastreux, puisque le volume de production des céréales a chuté, entrainant plusieurs dizaines de millions de morts.

La propagande de cette affiche vise à exhorter la coordination d’une production agricole et industrielle. Le dragon et le phénix représentent chacun des deux secteurs économiques. On devine que dans le contexte où la plupart des paysans sont illettrés, les autorités chinoises privilégient les images plutôt que les statistiques ou les courbes économiques, qui risqueraient de ne pas être assimilées. Le dragon et le phénix sont imposants comme doivent l’être les résultats imposés par le plan quinquennal ; ils incarnent les exigences énormes en matière de production. Les deux paysans qui figurent au dessous sont un homme et une femme, ce qui laisse comprendre que toutes les catégories sont invitées à participer à la production et correspond à la vision maoïste de l’émancipation féminine par le travail. Ils ont également l’air heureux et déterminés, les charges qu’ils portent semble légères et leurs habits flottent au vent, ajoutant de l’héroïsme à leur démarche. La propagande vise à convaincre les paysans de la prospérité prochaine du Grand Bond en avant, ainsi que de les convaincre qu’ils ont les capacités d’atteindre les objectifs exigés.  



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.